Python 3.10 vient juste de sortir! La documentation officielle de cette incroyable version est à 52% traduite en français. C'est on très bon départ, mais on veut faire mieux!

Du 25 octobre au 25 novembre, les pythoneux et pythoneuses de Montréal travaillent ensemble pour franciser la documentation de Python 3.10.

Pourquoi traduire?

La traduction de la documentation officielle d'un langage aussi populaire que Python est une excellente façon de contribuer aux logiciels libres (open source) sans subir la pression de produire le haut calibre de codage associé à un tel projet. Vos contributions seront lues par des milliers de programmeurs et programmeuses et vous aiderez sans doute des pythoneux et pythoneuses moins bilingues que vous à s’initier au langage.

Traduire en groupe est aussi une opportunité de partage, autant autour des outils de collaboration que pour la compréhension en profondeur de la documentation originale anglaise. Qu'est-ce qu'ils veulent dire par cette phrase? Est-ce quelqu'un peut coder un exemple qui illustre le point? Comment est qu'on traduit "parser"? C'est le genre de questions auxquelles on répond en groupe.

Tel que suggéré par le célèbre physicien Richard Feynman, c'est souvent en expliquant un concept qu'on le comprend pleinement. Traduire la documentation de Python peut être votre opportunité pour devenir expert sur l'utilisation d'un module.

Quoi traduire?

Il y a plusieurs modules populaires qui pour lesquels la documentation n'est que partiellement traduite. Si vous êtes familiers avec un de ces modules, c'est on bon endroit pour commencer:

  • bisect: 37.0%
  • crypt: 3.0%
  • decimal: 19.0%
  • fcntl: 7.0%
  • inspect: 19.0%
  • logging: 30.0%
  • os.path: 19.0%
  • pprint: 66.0%
  • profile: 10.0%
  • shutil: 12.0%
  • signal: 2.0%
  • socket: 7.0%
  • sqlite3: 19.0%
  • ssl: 9.0%
  • stat: 4.0%
  • tempfile: 84.0%
  • test: 0.0%
  • threadingy: 40.0%
  • types: 4.0%
  • typing: 64.0%
  • xml.etree.elementtree: 9.0%

Mode de travail

On se rencontre en vidéo conférence lundi le 25. Pendant cette session, on va faire un survol des outils, du processus de traduction d'un fichier et discuter des tâches qu'on veut accomplir pendant le sprint. Par la suite, on travail chacun et chacune de notre côté avec communication asynchrones sur Slack. Deux fois par semaine, on offre des rencontres en vidéo conférences optionnelles pour discuter de nos progrès ou pour demander un coup de main.

Prérequis

Pour travailler sur la traduction, vous n'avez pas besoin d'être expert ni en français, ni en Python. On compte attirer des programmeurs de tous calibres et diviser nos effort entre traducteurs, réviseurs/réviseuses techniques, relecteurs/relectrices, et spécialistes des outils (git, Github, po-tools, ...).

On vous attends à bras grand ouverts pour franciser Python 3.10!

Liens